Vos besoins…. les réponses de PEPSA3

Les besoins des entreprises concernant leurs collaborateurs sourds ou malentendants (CSM)  sont multiples :

  • Répondre à l’obligation d’emploi (6% RQTH)
  • Embaucher de nouveaux CSM
  • Intégrer dans une équipe un nouveau CSM et accompagner le manager à l’intégration d’un CSM
  • Adapter le poste de travail d’un CSM
  • Trouver des prestataires professionnels et de confiance pour les aides humaines et techniques
  • Résoudre les situations tendues liées aux difficultés de communication bulle sensib
  • Informer / Sensibiliser à la surdité (équipe proche, IRP ou entreprise)
  • Animer des ateliers des séminaires autour de la surdité
  • Maintenir dans l’emploi un CSM
  • Faire évoluer un CSM vers un nouveau poste, une nouvelle équipe
  • Proposer des formations adaptées au CSM (accessibles & tenant compte de l’impact de la surdité dans les enjeux professionnels)bulle assertivite
  • Anticiper les risques psycho-sociaux des CSM
  • Faciliter l’acceptation du handicap par les CSM
  • Remotiver un CSM
  • Résoudre les situations tendues liées aux difficultés de communication
    Informer / Sensibiliser à la surdité (équipe proche, IRP ou entreprise)
    Animer des ateliers des séminaires autour de la surdité

PEPSA3 répond à tous ces besoins par des solutions équilibrées et sur mesure.

Ces solutions passent  par :

 

Répondre aux besoins des personnes sourdes et malentendantes est aussi une préoccupation de PEPSA3 ; les mêmes outils proposés en concertation avec l’entreprise permettent d’offrir des solutions sur mesure et pérennes aux besoins suivants :

  • Travailler à égalité de chances grâce à une bonne accessibilité, correctement adaptée
  • Participer à la vie de l’équipe, rompre l’isolement, construire une vie sociale dans le cadre professionnel
  • Rester informé pour mener à bien les taches du quotidien et suivre l’évolution du contexte professionnel
  • Progresser dans l’entreprise, évoluer, se former, participer aux mutations de l’environnement professionnel
Publicités

Assertivité sourde

Quand les sourds ont du mal à se faire entendre…

Lorsqu’on a l’occasion de discuter avec des personnes sourdes (en particulier en langue des signes française), le sujet de la souffrance au travail revient de façon récurrente et systématique.

Certains vont même souvent plutôt la qualifier de discrimination professionnelle tant elle se répète, sous les mêmes formes, d’une entreprise à une autre : sentiment d’isolement, extrême fatigue due à la concentration engagée pour comprendre, communication insuffisante, manque d’informations, participation impossible aux réunions ou à la vie sociale de l’entreprise, évolution professionnelle limitée etc…

Quelles solutions apporter à ce constat ?

L’assertivité est un concept qui est, depuis longtemps, inclus dans les formations en développement personnel pour les salariés entendants. Elle se définit par l’affirmation de soi et la capacité à s’exprimer et à défendre ses droits sans susciter l’hostilité de son environnement.

L’assertivité sourde découle du même concept mais en tenant compte de l’impact de la surdité sur la vie professionnelle ; elle doit aboutir à savoir parler de sa surdité pour demander de façon positive l’accessibilité qui conduit à l’égalité des chances.

Ce travail d’assertivité passe par plusieurs étapes :

  • S’accepter comme personne sourde surtout pour ceux qui restent dans le déni de leur handicap et se veulent « comme les autres » dans la crainte de « se faire remarquer ».
  • Comprendre le regard que les autres (entendants) portent sur la surdité et en particulier savoir détecter les préjugés très inconsciemment ancrés dans l’imaginaire collectif
  • Savoir analyser ses vrais besoins en accessibilité en fonction des situations de communication : connaitre tous les outils disponibles (techniques, prestataires, tarifs) et savoir les optimiser. Connaitre aussi les modes de financement de ces outils ou à défaut les experts en accessibilité pour convaincre son RH ou son manager.
  • Apprendre à parler de sa surdité de façon positive et convaincante en se mettant à la portée de son interlocuteur (qui n’y connait en général pas grand-chose…)
  • Faire partager son handicap c’est-à-dire l’effort de communication et ne pas tout compenser tout seul (sinon, risque de blocage et de burn-out)
  • Connaitre et valoriser ses points forts
  • Apprendre à dire non de façon acceptable pour les entendants afin de gérer la fatigue induite par l’effort de compréhension que suppose la surdité au quotidien

Tout ceci est bien difficile à réaliser tout seul, d’autant plus que beaucoup de personnes sourdes ont du mal à prendre du recul sur leur surdité ou à comprendre comment les entendants pensent et réagissent face à la surdité.

C’est pourquoi PEPSA3 a développé des modules ASSERTIVITE SOURDE : coaching individuel ou formation en groupe (de langue commune soit LSF soit français oral/écrit)

 

Un expert accessibilité : pour quoi faire ?


Les personnes sourdes témoignent souvent de la difficulté qu’elles ont à faire comprendre à leur RH ou à leurs managers leurs besoins en accessibilité et à obtenir des adaptations de poste pertinentes.

Cela occasionne de réelles souffrances au travail que les personnes sourdes ressentent comme de la discrimination.

La FNSF (Fédération Nationale des Sourds de France) a même constitué une commission « discrimination » pour réfléchir à ce sujet, tant il est récurrent et aigu parmi les sourds.

PEPSA3 a largement participé aux travaux de cette commission en s’appuyant sur l’expertise et la réflexion construites sur les situations de terrain traitées depuis 2009. Nous avons aussi apporté des propositions de solutions concrètes à mettre en œuvre tant pour les personnes sourdes qui se sentent bloquées dans leurs démarches que pour les RH qui ne savent pas comment aborder le sujet de la surdité.

Le rapport final est téléchargeable sur  notre page « publications » .

loupeDe tous ces travaux menés pendant plus de un an, dans des groupes de travail mixtes (sourds et entendants), est ressortie le besoin fondamental d’un expert accessibilité, pont culturel et linguistique entre la personne sourde et son environnement entendant.

Ces experts, comme PEPSA3, sont rares en France car ce métier requiert des compétences précises et très pointues mais aussi parce que les personnes sourdes dans l’emploi étant très peu nombreuses, il s’agit, d’un point de vue économique d’un marché de niche, très confidentiel.

Mais qu’est-ce qu’un expert accessibilité en matière de surdité ?

 Sa mission :

  • Faciliter la relation sourd/entendant et en particulier résoudre les tensions entre personnes sourdes et employeurs générées par une accessibilité insuffisante et ce, avant que la personne sourde ne s’engage dans des procédures mal vécues par l’employeur telles que l’appel aux syndicats, à l’inspection du travail ou au défenseur des droits, dernier recours dans les situations de discrimination.
  • Adapter les postes de travail sur mesure
  • Accompagner les employeurs dans la compréhension du handicap de surdité, former les équipes, prévoir les outils d’accessibilité (aides humaines ou aides techniques) en fonction des situations.
  • Accompagner les personnes sourdes dans la compréhension de leur environnement professionnel et dans le décryptage des réactions de leurs collègues face à la surdité.

Compétences :

  • Connaitre le monde de la surdité et savoir appréhender la variété des profils de personnes sourdes
  • Etre bilingue français/LSF pour mener des entretiens directement avec les personnes sourdes et ainsi créer la relation de confiance nécessaire
  • Savoir coder en LPC pour les personnes sourdes oralistes qui utilisent ce code
  • Connaitre les outils d’accessibilité disponibles que ce soit les aides techniques (appareil auditif, boucles magnétiques, amplificateurs de téléphonie, centre relais etc…) ou les aides humaines (interprètes, codeurs, transcripteurs). Maitriser leur fonctionnement et disposer de réseaux professionnels pour conseiller les entreprises dans le choix de leur fournisseur.
  • Connaitre le fonctionnement du financement du handicap en France pour orienter son client dans les démarches administratives (dans les entreprises, la méconnaissance des fonctionnements de l’AGEFIPH ou du FIPHFP entraine souvent l’absence d’accessibilité, par crainte de générer des dépenses)
  • Etre en capacité de comprendre l’articulation du monde professionnel (secteur privé et public) et d’analyser les interactions de communication de chaque poste de travail. Comprendre les métiers d’une entreprise et sa culture.
  • Avoir une forte capacité de conviction et savoir s’adresser de façon pertinente et adaptée à tous les niveaux de l’entreprise (dirigeants, managers, collègues).

Indépendance et neutralité :

L’expert accessibilité se doit d’être neutre et indépendant dans le conseil sur les aides techniques ou humaines à mettre en œuvre.

En conséquence, il ne peut pas être aussi le commercial d’un centre relai ou d’un revendeur de matériel.

Il garantit par ailleurs le secret professionnel sur les échanges et discussions qu’il peut avoir avec les personnes sourdes ou entendantes lors de ses missions d’adaptation de poste, de résolution de crise ou de coaching.

 

Comment réussir une adaptation de poste ?

Comment adapter le poste de travail d’un collaborateur sourd ou malentendant ? Que faut-il faire ?

Quand le sur mesure garantit le succès de l’intégration professionnelle.

Sur le terrain, on constate souvent que l’adaptation de poste se résume à l’application de consignes très simples :  se mettre en face et bien articuler car on suppose (à tort) que lire sur les lèvres est une chose naturelle et simple pour toute personne privée d’audition ou bien, faire appel de temps en temps à un interprète en langue des signes. Nombre d’entreprises ne creusent pas plus loin le sujet de l’accessibilité au poste de travail, parce que la surdité est un handicap invisible, très rare dans le monde professionnel et qu’on ne connait pas toutes les solutions d’accessibilité disponibles.

puzzle-654957_640Hélas ! si c’était si simple, les personnes sourdes seraient bien plus épanouies au travail !

Pour PEPSA3, une adaptation de poste pour une personne sourde ou malentendante est réussie,  efficace et pertinente, si elle est pensée SUR MESURE.

En effet :

  • Chaque personne sourde est différente : il faut donc adapter son poste à son profil de surdité et à ses préférences de communication (langue des signes, français oral, français écrit)
  • Chaque poste de travail est particulier dans ses interactions de communication : réunions, séminaires, nombre d’interlocuteurs internes /externes, structure des canaux d’information (formelle/informelle), taille de l’entreprise, métiers sont à étudier en détail pour prévoir une accessibilité adaptée au profil du poste.
  • Les équipes qui accueillent les collaborateurs sourds ont aussi chacune leur spécificité : certaines personnes comprennent vite les enjeux de communication inhérents à la surdité, d’autres sont effrayées, certains sont positifs et d’autres réfractaires, les managers se demandent comment intégrer une personne sourde sans l’avantager ni la mettre en difficulté excessive par rapport aux autres collaborateurs…. Il est fondamental de préparer une équipe à accueillir un collaborateur sourd et ce, via des sensibilisations à la surdité sur mesure où on aborde concrètement les inquiétudes et les solutions.

C’est sur cette approche sur mesure que se fonde la philosophie de PEPSA3. Les solutions apportées sont :

  • le « diagnostic accessibilité » qui conduit à :

– une analyse approfondie du profil de surdité et du profil du poste qui aboutit à une proposition détaillée des meilleurs outils d’accessibilité à mettre en place (panachage entre aides humaines & aides techniques)

– une étude ergonomique de l’espace de travail avec un focus particulier sur les lumières (intensité, contre-jours), les niveaux de bruit (incidence sur les appareils auditifs), les vibrations, le champ visuel, la sécurité incendie et autres alarmes sonores.

  • La sensibilisation des équipes à tous les niveaux (collègues, manager, RH, CHSCT) : elle est élaborée sur mesure à partir du diagnostic
  • Un accompagnement sur la durée pour assurer la bonne intégration professionnelle au fil du temps.